10/11/2016

L'eau du Léman bientôt dans nos rivières ?

genilac.jpg

Il n’aura échappé à personne que le développement des activités humaines autour du bassin genevois ainsi que les épisodes de sécheresse réguliers que nous connaissons depuis quelques années mettent nos rivières dans un situation inquiétante, et les nerfs des pêcheurs à rude épreuve.

Une bonne nouvelle pourrait pourtant venir du projet Genilac, en cours actuellement, qui projette d’amener l’eau du Léman dans certains quartiers afin de refroidir des immeubles en été et les réchauffer en hiver. Un tel projet aurait évidemment un immense potentiel pour quelques unes de nos rivières: une fois cette eau amenée si loin du lac, pourquoi ne pas la rendre aux cours d’eau qui s’écoulent à proximité plutôt que de la faire revenir au Léman dans des tuyaux enterrés ? Cette eau a en effet toute les qualités requises : des contrôles réguliers attestent de sa qualité, sa température constante est largement favorable à la faune aquatique, et elle retournerait simplement dans le Rhône en fin de parcours !

Avec un apport d’eau constant et régulier du Léman, la Seymaz, par exemple, dont le débit et la température estivale sont défavorables à la survie de la faune aquatique, verrait à n’en pas douter sa valeur écologique augmenter considérablement.

L’obstacle à un tel projet n’est pas technique mais idéologique. Il faut reconnaître qu’il n’existe plus de frontière entre notre environnement humanisé et l'environnement naturel que nous idéalisons. Sur tous les cours d’eau, la marque des activités humaines se fait en effet sentir : les méandres du Rhône et de l’Arve ont disparu depuis longtemps, le régime d’écoulement de tous les cours d’eau a bien changé depuis que les sols du bassin genevois ont été imperméabilisé, et on trouve dans leurs eaux une multitude de résidus polluants qui témoignent de notre mode de vie.

Refuser cette eau du Léman à nos rivières parce qu’il n’est pas « naturel » qu’elle s’y écoule est en contradiction totale avec la réalité du monde vivant qui nous entoure. Une telle opportunité ne se produira pas tous les jours. Il serait donc incompréhensible de la rater.

 

Christophe Ebener

Commentaires

Quel plaisir de lire une proposition utile à notre vie quotidienne. Elle aura évidemment beaucoup moins d'écho que les disputes idéologiques autour de l'élection d'un président américain.

Écrit par : Mère-Grand | 10/11/2016

Les commentaires sont fermés.